dimanche 28 octobre 2012

Sushi avocat/patate douce

Saviez vous qu'à l'origine, le sushi est un plat ... chinois! Tout a commencé au 4e siècle, lorsque l'on a voulu conserver davantage le poisson. Le poisson salé était alors pressé entre des couches de riz, ce qui favorisait une fermentation anaérobique (sans air) et permettait une conservation plus longue grâce au propriété du riz. La recette a évolué, d'abord on ne mangeait pas le riz, ensuite du vinaigre a été ajouté à celui-ci, et bref le sushi est apparu et est maintenant reconnu comme le met traditionnel emblématique du Japon.

Il existe plusieurs types de sushis, mais évidemment ceux qui nous intéressent sont végétalien. On peut en faire avec toutes sortes d'ingrédients. Habituellement, on rencontre les typiques au concombre, à l'avocat et au radis japonais mariné. D'autres options s'offrent à nous selon ce qui nous tombe sous la main : salade et carottes rappées, patate douce, au tofu mariné (par ex. teriaki), au champignon mariné (shitake), au chou mariné, au oignon fri, ETC.

Ce soir, j'y suis allé pour un conventionnel, le sushi à l'avocat, et un sushi à la patate douce.



Ingrédient
2 tasses de riz à sushi
4 tasses d'eau
vinaigre de riz (prendre celui assaisonné, qui a plus de goût)
1 patate douce
1 avocat
Feuille d'algue Nori

1. D'abord, il faut faire cuire le riz à sushi dans une casserole. Mettre les 2 tasses de riz dans les 4 tasses d'eau bouillante, brasser une seule fois, et faire cuire selon les instructions sur le sac. Je le fais cuire au feu le plus doux, jusqu'à ce qu'il ne reste plus du tout d'eau et qu'il commence à légèrement collé dans le fond. Il ne faut surtout pas brasser le riz durant la cuisson et ouvrir le couvercle le moins souvent possible (jamais en fait, tant que l'on est plus sûr s'il y a de l'eau ou pas). Pour vérifier s'il y a encore de l'eau, on prend une cuillère que l'on enfonce à la vertical et on regarde si le riz est un peu collé.

2. En même temps, on fait cuire notre patate douce. Soit on la coupe en languettes que l'on fait rôtir dans une poêle directement, soit on fait d'abord bouillir la patate en tranche (ne pas trop bouillir), que l'on coupe en lanière et que l'on fait sauter ensuite dans un peu d'huile. 

2.  On doit ensuite ajouter le vinaigre de riz au riz cuit. On en met selon notre goût.

3. On fait refroidir notre riz. Pour ce faire, je l'étend souvent dans 2-3 assiettes sur le bord d'une fenêtre ouverte, ou bien dans le congélateur vers la fin. Lorsqu'il est froid, on peut rajouter du vinaigre de riz s'il ne goute pas assez.  

4. Ensuite, la confection de nos sushis. D'abord, on étale une algue nori sur un petit napperon qui va nous permettre de rouler notre sushi. Le petit tapis n'est pas obligatoire, il va seulement simplifier le roulage. On étale environ 3/4 de tasses de riz sur toute la surface de l'algue. Plus on met de riz, plus le sushi sera gros.

 5. Pour la garniture, on dispose en ligne le tout sur un seul côté. Si on en met trop, le rouleau ne se roulera pas bien.
 6. On prend le côté le plus près de nous du tapis et on commence a rouler le sushi, pour qu'il soit le plus serrer possible. On continu jusqu'à la fin. Trop de pression = explosion du sushi!

Voilà la méthode pour faire des makis à la patate douce. Servir avec de la sauce soya, du gingembre mariné et du wasabi et le tour est joué!

PUMPKINS # 5







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

dfs

cdzcz